mercredi 17 septembre 2014

genre




Salvatore D'Onofrio - Les Fluides d'Aristote - Lait, sang et sperme dans l'Italie du Sud

FC

Éthologie
Les vivants actuels se divisent en deux parties: les vivants monocellulaires et les vivants multicellulaires. Les plantes et les animaux les plus visibles sont des vivants multicellulaires.



Ces vivants multicellulaires sont le résultat du regroupement sur 3 milliards d'années de vivants monocellulaires où chaque cellule se spécialise dans une fonction et reçoit de toutes les autres ce qu'elle a cédé dans ce but. L'humain est un regroupement de 80 types de cellules depuis le sang, en passant par la peau, l'oeil, le cerveau, les os,  etc ...


Dans un vivant, une cellule se reproduit par scissiparité selon sa spécialité mais grâce à la molécule ADN qu'elle contient dans son noyau, elle a potentiellement la capacité de produire tous les types de cellules du corps dont elle fait partie. Chez l'humain, la molécule ADN comporte 3,4 milliards de paire de bases


Le corps d'un vivant d'une espèce donnée est le résultat de la fusion d'une cellule sexuelle femelle et d'une cellule sexuelle mâle. Une cellule d'hémoglobine a vocation a produire une autre cellule d'hémoglobine tandis qu'une cellule sexuelle a vocation a produire le corps complet d'un vivant d'une espèce donnée. La cellule sexuelle contient une molécule d'ADN qui ne comporte qu'un fil alors que la cellule non sexuelle en comporte deux. Le fil ADN de ces deux types de cellules est identique pour un individu particulier.


Chez les vivants les cellules sont donc indifférenciées alors que les corps sont soit féminins soit masculins. L'évolution leur a donné des rôles différents selon les processus qui ont été mis en place peu à peu pour construire des corps de plus en plus complexes à partir de ce paradigme: il faut qu'un corps porte des cellules sexuelles femelles et un autre des cellules sexuelles mâles. 

Chez un grand nombre de poissons, la femelle lâche ses ovules dans l'eau de mer à proximité d'un mâle qui y lâche son sperme. Le rôle de la femelle et le rôle du mâle c'est d'être à côté l'un de l'autre quand a lieu ce processus. Chez les mammifères, le résultat de la fusion d'une cellule sexuelle femelle et d'une cellule sexuelle mâle séjourne un temps plus ou moins long dans le corps de l'un des protagonistes. Avec les conséquences que cela entraîne ensuite dans la quête des ressources de vie et des ressources de reproduction pour le mâle et la femelle.


Comme la concurrence est permanente, les femelles ont tendance à être plus fragiles mais comme d'un autre côté, sans reproduction il n'y a plus de vie, un équilibre s'instaure où les mieux adaptés l'emportent. Depuis la spéciation des humains, il y a en permanence des modifications qui interviennent dans les relations entre les femmes et les hommes. 

Copyright - GS