lundi 31 mars 2014

FS - Réchauffement : le Giec constate des impacts déjà importants


Le Giec vient de publier la deuxième partie de son cinquième rapport, avec cette fois un regard sur les effets du changement climatique. Inondations, risques... Lire la suite »

FS - Les baleines de Cuvier, championnes d'apnée, plongent à près de 3.000 m


Les mammifères marins capables de plonger le plus profondément et le plus longtemps ne sont pas les éléphants de mer. Les records de ces phoques viennent... Lire la suite »

chaman

























Laurent Fontaine - La nuit pour apprendre

FC 




Éthologie

Il y a en Colombie entre 500 à 1000 indiens yucunas dont parle ce livre. Ils vivent en Colombie et plus précisément à La Pedrera et sur les rives du fleuve Miriti-ParanaLa Pedrera est un corregimiento départemental de Colombie, situé dans le département d'Amazonas que n'occupent que 47 000 habitants pour une surface de 110 000 km² équivalente au cinquième de "La France". 

Ces indiens sont protégés et leur culture fait le lien entre le mode de production humain qui existait il y a plus de 10 000 ans quand leurs ancêtres parvinrent en Amérique du Sud et le mode de production industriel de "la Colombie". 

Il est intéressant de comparer leur vision du monde que l'on appelle chamanique et la vision du monde scientifique qui les décrit et qui est celui des milliards d'humains qui les entourent. Ils ne connaissent que leurs groupes et ceux qui les entourent tandis que les autres connaissent l'Univers. 

Supposons que des vivants soient passés au mode de production interplanétaire voire intergalactique ailleurs dans cet univers: les 7 milliards d'humains de la planète Terre comparés à eux ressemblent aux Indiens yucunas et leur culture s'en trouve aussi éloignée.

Copyright - GS

dimanche 30 mars 2014

FS - En bref : une maison recyclable et éphémère à construire comme un Lego


Des architectes français ont imaginé une maison originale, construite en quelques jours à l'aide d'un seul tournevis électrique, et entièrement composée de... Lire la suite »

vendredi 28 mars 2014

FS - Au Néolithique, les Hommes huilaient leurs outils


Des découvertes archéologiques en Suisse ont révélé des outils préhistoriques particulièrement luisants sur toute leur surface. Les investigations ont montré... Lire la suite »

bande dessinée





Sous le direction de Eric Dacheux - Bande Dessinée et lien social

( auteurs : Éric Agbessi, Magali Boudissa, Christophe Dabitch, Éric Dacheux, Jérôme Dutel, Pauline Escande-Gauquié, Daniel Goujon, Stéphane Heuet, Hilaire Mbiye Lumbala, Pascal Robert, Dominique Wolton.)


FC

Éthologie   

Chez les humains, le dessin apparaît il y a plus de 30000 ans et l'écriture, 25000 ans plus tard. L'explosion des achats de bandes dessinées n'a pas 100 ans.

Les humains sont sociaux. Ce n'est pas un choix mais le hasard de l'évolution des vivants. Il en va de même pour les paroles et l'écriture. 

Copyright - GS

jeudi 27 mars 2014

FS - Odorat : notre nez peut distinguer au moins mille milliards d'odeurs


Alors qu'on a longtemps considéré que nous ne pouvions détecter qu'environ 10.000 senteurs différentes, une nouvelle étude révèle le potentiel non suspecté... Lire la suite »

justice




Isabelle Delpla - La justice des gens

FC

Éthologie

Les humains sont des animaux sociaux. Leurs quêtes de ressources de vie et de ressources de reproduction se déroulent à l'intérieur d'un grand nombre de groupes.

Les animaux non-sociaux - mais y en-t-il vraiment ? - sont tous en concurrence les uns avec les autres à l'intérieur de leurs espèces. Chez les animaux sociaux il y a concurrence à l'intérieur des groupes mais pas au point de détruire l'efficacité du groupe où l'union fait la force.

Chez les animaux non-sociaux les quêtes de ressources se font pour ce qu'elles sont et chez les animaux sociaux, elles se font pour respecter la justice. La justice idéale, c'est "à chacun, selon ses besoins et de chacun, selon ses moyens". Il n'empêche, chez tous les animaux, il y a les plus adaptés et les moins adaptés et le hasard y joue un rôle déterminant. 

Copyright - GS

mercredi 26 mars 2014

FS : L'étoile hypergéante jaune de 1,8 milliard de km de diamètre

HR 5171 A : découverte par les astronomes de l'ESO, cette étoile est une hypergéante jaune. Sa taille est effectivement gigantesque : si elle était installée... Lire la suite »

technique


Pour une théorie critique de la technique Andrew Feenberg


Andrew Feenberg - Pour une théorie critique de la technique


FC


Éthologie

Comme tous les animaux, l'humain possède un cerveau. Mais de tous les animaux, son cerveau comporte le plus de neurones .
Comme un grand nombre d'animaux, l'humain est sociable mais c'est celui qui crée le plus de groupes sociaux.
L'originalité de l'humain ce sont ses deux mains qui lui ont servi d'outils depuis 3 millions d'années puis d'outils pour faire des outils. 
Grâce à son cerveau, sa sociabilité et ses mains, l'humain atteint aujourd'hui 7 milliards d'individus. 

L'humain fait néanmoins partie des vivants qui sont en quête permanente de ressources de vie et de ressources de reproduction qu'ils soient plantes ou animaux, minuscules ou géants.

Ce n'est pas la technique ou les outils qui posent problème sur Terre, c'est le nombre des humains. On dit que si les 7 milliards d'humains se comportaient comme les Américains du Nord, il leur faudrait 6 Terres. Si c'est le cas, il faut que les 9 milliards d'humains en 2050 se comportent comme les Africains. 

Copyright - GS

mardi 25 mars 2014

FS - Cerveau : chez les primates, la structure s'est modifiée avant la taille

Proche cousin des Hommes et des grands singes, le Plesiadapis, un petit primate qui vivait il y a plus de 50 millions d'années, intéresse fortement les... Lire la suite »

marrane




Natalia Muchnik - De paroles et des gestes : constructions marranes en terre d'Inquisition 

FC

Éthologie

Un marrane est un humain pratiquant une religion ( ici, un croyant juif) converti de force à une autre religion ( le catholicisme) et qui continue à pratiquer sa religion en secret. Cela se passe il y a 500 ans chez les humains espagnols.

Une religion c'est un groupe d'humains qui y trouvent leurs ressources de vie et leurs ressources de reproduction. Un groupe religion a vocation à l'universalité et un groupe état à un ensemble fini d'humains qui occupent un territoire et/ou qui ont un passé commun sous forme de langues ou de cultures. 

Pour un petit groupe religieux, l'universalité peut se confondre avec l'état où il vit. Dans le cas qui nous concerne, les marranes et les catholiques visent le groupe état espagnol. 

Il y a donc conflit total. Les plus nombreux l'emportent sur les moins nombreux. Les premiers persécutent les seconds qui se cachent.

Copyright - GS

lundi 24 mars 2014

étudiant





Vanessa Pinto - À l'école du salariat


FC

Éthologie



En 1945, il y a 100 000 étudiants et en 2013, 2,3 millions en "France".



Chez les organisateurs:
80% des filles de 21 ans et 70% des garçons de 21 ans sont étudiants
Chez les opérateurs:
30% des filles de 21 ans et 27% des garçons de 21 ans sont étudiants



Les étudiants des Écoles  Préparatoires et des métiers de la Santé sont rares à occuper un emploi salarié pour financer leurs études.


Les étudiants des Écoles d'Ingénieurs  et de Commerce occupent parfois un emploi salarié pour financer leurs études. Cet emploi est en relation avec leur futur métier.


Les étudiants en Lettres et Sciences Humaines occupent parfois un emploi salarié pour financer leurs études. Cet emploi est rarement en relation avec leur futur métier. Il les gène assez souvent à bien mener leurs études.

L'étude ne dit pas que ce sont les étudiants en Lettres et Sciences Humaines qui trouvent le plus difficilement un emploi en relation avec le métier auquel ils se préparent et qu'ils semblent que c'est là que se retrouve le plus fort contingent des enfants d'opérateurs.




Les humains trouvent leurs ressources de vie et leur ressources de reproduction de manière sociable et à l'intérieur de groupes. Dans chaque groupe, il y a des dirigeants, des organisateurs et des opérateurs. Le groupe concilie deux démarches antagoniques: tous les humains sont en concurrence les uns avec les autres et c'est l'union qui fait la force. Dans un groupe, il y a donc ceux qui acquièrent beaucoup de ressources et ceux qui en acquièrent le minimum. Tant que la situation n'est pas critique - risque pour un humain de disparaître à cause de l'absence de ressources - les humains sont en concurrence générale non guerrière. S'il y a risque de disparition, c'est la guerre. 



C'est la courbe de Gauss qui illustre la répartition des ressources chez les humains car c'est le hasard qui détermine la quantité de ressources que possède un humain. C'est une courbe en cloche: peu de pauvres à la limite de la disparition, peu d'ultra-riches  et un ventre plus ou moins plat où se retrouve tous ceux qui ont suffisamment de ressources. 

Copyright - GS

dimanche 23 mars 2014

FS: Pourquoi le chien est-il le meilleur ami de l'Homme ?

C'est un fait : l'Homme et le chien font d'excellents amis depuis des millénaires, probablement parce qu'il existe entre les deux espèces un très fort niveau... Lire la suite »

vendredi 21 mars 2014

FS - Anzu wyliei, le dinosaure poulet de l'enfer

Trois squelettes déterrés dans les années 1990 ont permis aux scientifiques de définir une nouvelle espèce de dinosaures à plumes, nommée Anzu wyliei. Ce... Lire la suite »

conversation



Emmanuel Godo - La conversation, le goût de l'éphémère

FC

Éthologie

Tous les vivants conversent puisque tous les humains le font. Et si tous les vivants se parlent, que dire de l'univers dont ils sont totalement issus? 

 Copyright - GS

jeudi 20 mars 2014

francophonie





Joanna Nowicki et Catherine Mayaux - L'Autre Francophonie

FC

Éthologie

Les humains parlent depuis plus de 200 000 ans et ils écrivent depuis 5 000 ans.

Wikipedia nous propose 867 langues. Mais il y certainement des milliers peut-être même des dizaines ou des centaines de milliers de langues si l'on compte les moindres variations qui donnent lieu à apprentissage avant usage.

Un humain en utilise une ou deux.

A l'époque du mode de production humain, nul besoin de connaître d'autres langues que celles des groupes voisins.

Les grandes invasions commencent avec le mode de production domestique. Dès que des humains se côtoient, il y a début de constitution d'un sur-groupe avec ses dirigeants, ses organisateurs et ses opérateurs. Il arrive souvent que les dirigeants du sur-groupe institutionnalisé parle une langue non connue de tous. Les humains se déplacent lentement sur toutes les parties habitées de la Terre. Apparaissent des langues vernaculaires.

Grâce au mode de production industriel, les 7 milliards d'humains font partie d'un sur-groupe "Terre" en formation. Les 7 milliards d'humains ont besoin d'une langue commune. Les sous-groupes les plus puissants souhaitent que ce soit la leur car cela améliore leur quête de ressources de vie et de ressources de reproduction.

Copyright - GS

mercredi 19 mars 2014

biodiversité






Meriem Bouamrane, Martine Antona, Robert Barbault, Marie-Christine Cormier-Salem - Jacques Weber, itinéraire d’un économiste passe-frontières

 FC

Éthologie

Toutes les espèces de vivants sont en quête permanente de leurs ressources de vie et de reproduction car chacune à vocation à s'emparer de la Terre, dans un premier temps, et de l'Univers, ensuite. "Allez et croissez! Multipliez-vous!".

L'évolution biologique et l'évolution éthologique montrent comment ces espèces surmontent les obstacles qu'elles rencontrent. Sur de petits territoires, de grands animaux sont petits comme c'est le cas de l'éléphant de Sicile par rapport à l'éléphant d'Asie. Sur des territoires hostiles, ils disparaissent. 

Du point de vue éthologique, les humains sont passés du mode de production humain, au mode de production domestique puis industriel.

Ces deux évolutions - biologique et éthologique - sont la base de la biodiversité. Tous les vivants y participent totalement.

Copyright - GS

mardi 18 mars 2014

bébé




Annette Watillon-Naveau - Bébés et parents en détresse chez le psychanalyste

FC

Éthologie

Un humain passe environ 9 mois dans le ventre d'un autre humain depuis le moment où une cellule sexuelle femelle fusionne avec une cellule sexuelle mâle. Ces deux cellules haploïdes ( avec un seul fil ADN) s'unissent pour former une cellule diploïde ( à double hélice ADN).

Un humain comporte entre 1000 et 10 000 milliards de cellules qui sont le résultat de la multiplication binaire de la première cellule diploïde: 1, 2, 4, 8 .... 10 000 milliards.

Lorsque l'humain sort du corps d'un autre humain, il possède tous les organes nécessaires à la vie mais avec peu d'autonomie. 

Voici le résumé d'un article de Wikipedia sur la reproduction humaine

Depuis l'apparition de la cellule fondatrice jusqu'à 8 semaines:
Toutes les structures majeures, incluant les mains, les pieds, la tête, le cerveau, et d'autres organes sont présents
Le cœur bat déjà.
Le cerveau montre des signes d'activité dès le 54e jour.

De 8 à 15 semaines:
Mouvements des bras et des jambes, de hoquet, de respiration, d'étirement et de bâillement
Différenciation des organes génitaux mâle ou femelle
"Bourgeons" de dents
Les globules rouges sont produits dans le foie.
L'appareil gastro-intestinal forme le méconium, premières selles du fœtus.
Premiers signes mesurables de l'activité cérébrale
Le fœtus atteint environ la taille de 15 centimètres.

De 16 à 25 semaines :
Le système nerveux est désormais suffisamment développé pour contrôler quelques fonctions du corps.
Les cochlées sont maintenant développées cependant les gaines de myéline dans la partie neurale du système auditif continuent de se développer jusqu'à dix-huit mois après la naissance.
Le système respiratoire s'est développé à un point où il permet les échanges gazeux.
Vers la fin de ce cinquième mois, le fœtus mesure environ 20 centimètres.

De 26 à 38 semaines et les 1000 milliards de cellules:
Les connexions aux thalamus, qui gère les facteurs sensoriels, se forment.
Les os sont complètement matures mais sont encore mous et flexibles.
Le fer, le calcium et le phosphore deviennent plus abondant.
La naissance est imminente et le foetus peut mesurer de 48 à 53 centimètres.
 
Depuis la spéciation de l'homo sapiens, 108 milliards d'humains sont apparus. Tous les vivants - plantes et animaux - apparaissent par la rencontre de deux cellules sexuelles et passent tous par une époque plus ou moins longue de gestation avant de devenir autonome ou quasi autonome. 

Copyright - GS

lundi 17 mars 2014

oedipe



Rita Laura Segato - L'Oedipe Noir - Des nourrices et des mères

FC

Éthologie 

Dans la mythologie grecque, Œdipe tue son père et se marie avec sa mère sans s'en rendre compte. C'est devenu chez Freud, un concept central de la sexualité des humains. Caricaturalement, il arrive que le petit garçon veuille se marier avec sa mère et la petite fille avec son père. De leur côté, les ethnologues parlent de la prohibition de l'inceste: le petit garçon n'a pas le droit d'avoir un enfant avec sa mère biologique ni la petite fille avec son père. C'est tabou. Le complexe d’œdipe et l'inceste ne sont jamais absents chez les humains.

Les vivants sont en quête permanente de leurs ressources de reproduction. Chez les multicellulaires, il y a une femelle et un mâle et chacun produit des cellules sexuelles, des gamètes qui ne comportent qu'un fil ADN destiné à la conception d'un nouveau vivant. Un grand nombre de vivants ne se rencontrent que pour le coït. 

Chez d'autres, il y a constitution d'une famille protectrice et nourricière. Et parmi ceux-ci, il y a les animaux sociaux où les descendants sont rattachés éternellement aux ascendants. Louis XIV sera éternellement le fils d'Anne d'Autriche et de Louis XIII, comme dans la fourmilière, l'ouvrière est la fille de la reine reproductrice.

Un arbre peut produire des cellules femelles et des cellules mâles mais très souvent elles ne peuvent s'unir. L'évolution du vivant favorise la prohibition de l'inceste. C'est un problème biologique et non un problème moral. 

Du point de vue biologique le bébé blanc masculin peut se marier avec sa nourrice esclave car la nourrice n'est pas sa mère physiologique. C'est le groupe social auquel ils appartiennent qui l'interdit. Dans le couple bébé/nourrice, on ne peut parler ni de complexe d’œdipe ni de prohibition de l'inceste. 

Copyright - GS

vendredi 14 mars 2014

éditeur




François Dosse - Les hommes de l'ombre


Éthologie

20 années d'édition sur les 500 000 km² occupés par des humains qui se donnent le nom de français. L'écriture existe depuis 5 000 ans et la surface habitable par les humains semble évoluer autour de 134 000 000 km².

Selon l'auteur, le nombre de livres parus a été multiplié par 6,5 pendant ce temps chez les français et le nombre d'enseignants à l'université par 4.

La demande de livre a suivi ce mouvement et un plus grand nombre d'écrivains ont trouvé leurs ressources de vie de même qu'un plus grand nombre d'imprimeurs pendant ces 20 années.

C'est le nombre d'acheteurs de livres qui est déterminant. En 1960, il y a 3 milliards d'humains et en 1970, plus de 4 milliards.

 Copyright - GS

jeudi 13 mars 2014

internet


Photo

Clément Sénéchal - Médias contre médias


Éthologie

Média est le pluriel latin de "medium" et il signifie moyen auquel il faut ajouter, en français, " de communication".

Beaucoup d'animaux communiquent soit par le bruit soit par le comportement. Au cours de leur évolution, les humains y ont ajouté la parole et l'écriture. Cette dernière est née il y a 5000 ans à l'époque où il y avait entre 100 et 200 millions d'humains. 

Si pour une raison ou une autre, l'écriture n'était pas apparue, le nombre des humains auraient stagné car la voix a une portée limitée et son transport amène de rapides distorsions qui détériore complètement le message.

Si pour d'autres raisons, l'écriture était restée attaché au papier et la parole à la voix, la population des humains n'aurait pas atteint les milliards actuels.

L'organisation de petits, moyens et grands groupes d'humains est différente. Ce ne sont pas les médias qui posent problème mais la vie en commun de 7 milliards d'humains.

 Copyright - GS

mercredi 12 mars 2014

économie religieuse




Lionel Obadia - La marchandisation de Dieu


Ethologie

Tous les vivants sont en quête de ressources de vie. Les humains ne vivent qu'en groupes. Dans chaque groupe, il y a des dirigeants, des organisateurs et des opérateurs. Plus un groupe est important plus l'éventail des ressources  de ses membres est important. Par exemple, sur les 7 milliards d'humains, le plus riche possède une fortune évaluée à 78 milliards de dollars: il s'agit de Bill Gates.

Chacune des trois grandes religions - le christianisme (plus de 2 milliards d'adhérents), l'islam ( plus d'un milliard d'adhérents) et l'hindouisme ( moins d'un milliard d'adhérents) - regroupent des dirigeants religieux( pape et curie), des organisateurs religieux (évêques) et des opérateurs religieux (prêtres et moines). Chacun y trouve ses ressources de vie mais si l'éventail de ces ressources est bien moins important que celui de l'ensemble des humains, entre le plus riche et le plus pauvre, il y a une très grande différence.

Contrairement aux entreprises qui ont tendance à faire connaître le niveau de ressources de leurs membres, les religieux le considèrent comme un secret parce que le but des entreprises est de gagner le plus de ressources de vie possible et le but des religions est de gagner le paradis ou un au-delà où tous les humains sont égaux.

Si la quête des ressources de vie dans les groupes religieux était impossible, il n'y aurait pas de groupes et si les religieux ont beaucoup plus de ressources dans le présent que dans le passé,  c'est parce que le nombre des humains s'est développé de manière exponentielle depuis l'apparition du mode de production industriel.

 Copyright - GS

mardi 11 mars 2014

européen

Démocratiser l'Europe - Antoine Vauchez

Antoine Vauchez - Démocratiser l'Europe


Éthologie 

Un européen est un humain qui vit dans un état européen. Un état est européen soit parce qu'il appartient à l'Union Européenne soit s'il se trouve sur le continent appelé Europe.

Tous les vivants autres que les humains sont appelés européens soit s'ils ont vécu depuis longtemps sur ce continent soit parce qu'ils s'y sont acclimatés. Cette définition n'est pas éloignée de la précédente.

La différence vient de la sociabilité spécifique aux humains. Les humains ne vivent qu'à l'intérieur de groupes et l'état, en est le groupe ultime. L'Europe est un groupe humain en train de se transformer en état à la manière dont les tribus gauloises, par exemple, finirent par se transformer en état français.

C'est l'évolution de la démographie humaine qui crée des états de plus en plus grands en supprimant les espaces vides entre les groupes humains plus petits. La Chine forme un seul état parce que sa population s'élève à 1,35 milliards d'habitants et sa densité à 141 hab par km². L'Union Européenne atteint environ 500 millions d'habitants avec 113 hab. au km². La Russie a une population de 143 millions d’habitants avec 8,3 habitants au km²: voilà la raison de sa difficulté à entrer dans l'Union Européenne.

Ce n'est pas la démocratisation qui crée l'état "Union Européenne".  C'est l'augmentation des humains sur ce territoire.

 Copyright - GS

lundi 10 mars 2014

alerte






Francis Chateauraynaud & Didier Torny - Les sombres précurseurs - Une sociologie pragmatique de l´alerte et du risque

Éthologie.

Les vivants animaux sont hétérotrophes et pour leur quête permanente de ressources de vie, ils ont un cerveau depuis le rotifère qui possède 200 neurones jusqu'à l'humain qui en a environ 100 milliards.

Le cerveau permet aux animaux de se mouvoir. Les arbres n'en n'ont pas car ils sont plantés définitivement là où ils apparaissent et ce jusqu'à ce qu'ils disparaissent. 

Plus l'animal est complexe, plus les alertes sont nombreuses. Le rotifère distingue la lumière et l'ombre ainsi que le chaud et le froid. Chez les animaux, la douleur les informe sur toutes les atteintes à leur intégrité depuis les plus simples jusqu'aux plus dangereuses. S'il n'y avait pas de douleur lorsqu'un membre est cassé ou lorsqu'un organe  interne dysfonctionne, l'animal deviendrait handicapé et il pourrait disparaître.

Les humains sont sociaux. Aux alertes biologiques s'ajoutent les alertes sociales. 

 Copyright - GS

vendredi 7 mars 2014

radio

Écrits radiophoniques

Walter Benjamin - Écrits radiophoniques

Éthologie

La radio est une technologie humaine du mode de production industriel. Elle apparaît il y a 150 ans environ. On peut estimer que chaque humain, aujourd'hui, est en mesure de posséder un récepteur de radio. 

La parole est une aptitude humaine qui est apparue dans le processus d’hominisation qui a débuté il y a 7 millions d'années.

A ses débuts, la distance entre l'émetteur et le récepteur est lié à la portée de la voix et aux moyens d'amplification inventé par les modes de production humain et domestique.

La radio se propage à la vitesse de la lumière. Il faut 10 minutes pour qu'un message émis de la Terre parvienne sur Mars. Il est difficile de tenir une conversation dans ces conditions. Sur Terre, la transmission est quasi instantanée et on peut imaginer un seul émetteur pour 7 milliards de récepteurs. 

C'est le rapport entre le nombre d'émetteurs et le nombre de récepteurs qui définit le contenu du message. 

 Copyright - GS

jeudi 6 mars 2014

vue




James J. Gibson - L'approche écologique de la perception visuelle

Éthologie

Il y a deux catégories de vivants: les vivants autotrophes comme les végétaux qui trouvent leurs ressources de vie là où ils apparaissent et les vivants hétérotrophes qui se nourrissent d'autres vivants et ont besoin d'un cerveau pour les trouver.

Les humains sont des vivants et les vivants font partie intrinsèque de l'univers. L'univers pense, les vivants pensent et parmi ces vivants, les humains pensent.

La vue est étroitement liée au cerveau.  Le rotifère possède 200 neurones et l'humain, 100 milliards. La différence est quantitative et non qualitative car les deux font partie de l'univers et ils ont un ancêtre eucaryote ( vivant composé de cellules avec noyau comportant une double hélice ADN) commun qui date de 3 milliards d'années environ. 



Il y a accord harmonieux entre la vue et ce qui est vu. Chaque espèce animale a sa vue propre en fonction du nombre des neurones de son cerveau et en fonction de son évolution.

Copyright - GS

mercredi 5 mars 2014

Par où est passé le nuage radioactif de Tchernobyl entre le 26 avril et le 10 mai 1986

Les humains qui occupent la zone géographique qu'ils appellent France - ils sont les seuls car les milliers d'autres espèces vivantes ont un autre point de vue - n'ont été touché par le nuage de Tchernobyl que pendant trois ou quatre jours ce qui est peu quoi qu'en pense la CRIIRAD:

http://www.irsn.fr/FR/popup/Pages/tchernobyl_animation_nuage2.aspx

Et le professeur Pellerin s'en est sorti indemne des poursuites de la justice. 

Point final? Il y a 58 réacteurs nucléaires chez les Français! Que pensent tous les vivants qui vivent sur le même territoire?

vie intérieure






Jean-Louis Chrétien - L'Espace intérieur

Éthologie

Il est question de l'espace intérieur de l'habitat d'un humain et de l'espace intérieur de ses 100 milliards de neurones. 

Quand il y a 100 000 humains au début de la spéciation, la différence entre l'habitat du plus pauvre et celui du plus riche peut être au maximum de 1 par rapport à 100 000. Quand il y a 7 milliards d'humains, cette différence peut aller de 1 à 7 milliards.

Supposons que l'auteur du livre ait un revenu de 100 000 euros par an. Les plus pauvres de la Terre gagnent peut-être 1euro  par jour soit en arrondissant, 400 euros par an.L'intérieur matériel peut évoluer autour de 1 à (100 000/400) 250. 

L'homme le plus riche a une fortune d'environ 60 milliards d'euros en 2013. Par rapport au plus pauvre, il est dans un rapport de 1 à 30 000 000 et par rapport à l'auteur du livre de 1 à 600 000.

Pour ces trois humains comme pour tous les autres, l'intérieur subjectif est le même, les 100 milliards de neurones.


Copyright - GS

mardi 4 mars 2014

monastère





Anna Poujeau - Des Monasteres en Partage. Saintete et Pouvoir Chez les Chretiens de Syrie


Éthologie  

Tous les vivants sont en quête permanente de leurs ressources de vie et de leurs ressources de reproduction.

Vivre dans un monastère est un moyen de se procurer toutes les ressources de vie nécessaires et même plus. Certains de ces humains sont bien plus à l'aise qu'une partie de ceux qui vivent autour. 

La quête des ressources de reproduction y est interdite. Cela ne signifie pas qu'elle soit absente. Mais c'est aussi le prix à payer pour obtenir plus de ressources de vie. 

Tous les humains travaillent c'est à dire qu'ils se procurent leurs ressources de vie socialement. Être moine, c'est un travail. 

 Copyright - GS

lundi 3 mars 2014

démocratie

Vox populi - Olivier Christin

Olivier Christin - Vox populi - Une histoire du vote avant le suffrage universel

 


Éthologie

Tous les vivants sont, à l'intérieur de leur espèce, en concurrence dans leur quête permanente de ressources de vie. Les animaux sociaux - hyménoptères ou humains - ont évolué vers un processus où l'union fait la force: deux vivants en quête commune gagnent plus  que deux vivants en quête individuelle.


Mais une fois que les deux ensemble gagnent plus que les deux séparés comment se fait la partage? Les possibilités évoluent entre rien pour l'un et tout pour l'autre jusqu'à la stricte égalité ente les deux. 

A chaque moment et à chaque endroit où se trouvent des humains, c'est une forme située entre ces deux extrêmes qui existe qui ne dépend ni du lieu ni du temps.

Dans la quête des ressources de vie, les humains n'évoluent pas d'un hier moins bien qu'aujourd'hui vers un demain mieux qu'aujourd'hui mais d'un hier différent d'aujourd'hui vers un demain différent d'aujourd'hui. 

 Copyright - GS