lundi 11 août 2014

penser

Penser

A) Si l'humain pense, alors les vivants pensent puisque l'humain est un vivant. Si le vivant pense, alors le non-vivant pense car le vivant n'est composé que de non-vivant.

B) Seule concession possible: mettre le verbe penser entre guillemets. Cela donne:

C) Si l'humain "pense", alors les vivants "pensent" puisque l'humain est un vivant. Si le vivant "pense", alors le non-vivant "pense" car le vivant n'est composé que de non-vivant.

Commentaires
Les humains "pensent" humain, les vivants "pensent" vivant et le non vivant "pense" non vivant. Ces trois "pensées" sont trois modalités de la pensée du non-vivant.

Exemple:  
Le non vivant "pense": le boson BEH.

Conclusion:
Comme les humains ne sont composés que de non-vivant ils sont intimement concernés par le boson BEH.

 Copyright - GS