jeudi 21 août 2014

Explications: animal

 Éthologie

Depuis 200 000 ans, il y a eu 108 milliards d'humains. Comme tous les animaux, chacun a apporté sa contribution à l'évolution de l'espèce que l'on devrait pouvoir retrouver dans la configuration génétique si l'on pouvait comparer une à une les milliards de paires d'un humain de cette époque avec ceux de la notre et faire le même exercice avec les millions de vivants animaux et végétaux.

Les animaux transmettent également de la sociabilité d'autant plus que leur système cérébral est complexe. Cela se réalise à partir du moment où peu après la naissance se déclenche la cérébralisation par la création de millions de synapses. Au début elle enregistre un état proche du biologique mais peu à peu elle se porte vers la sociabilité. La chatte ou l'humain apprend à son petit à se nettoyer et à trouver ses ressources de vie.




Pour la plupart des animaux, on pourrait parler d'un éternel recommencement. Il est possible que la chatte élève son chaton aujourd'hui comme elle le faisait il y a 200 000 ans.

Pour l'humain, la situation est différente. Depuis 200 000 ans, sa population ne cesse d'augmenter grâce au couple sociabilité et main. Plus il est sociable plus ses capacités manuelles s'améliorent  et plus la population augmente. Mais plus la population augmente, plus il y a de mains et plus la synergie s'améliore. Il faut relier strictement l'explosion démographique de l'humain à son explosion synergétique.

Si l'humain s'était arrêté à la pierre outil-accessoire, il serait resté au stade du chimpanzé qui sait également se servir d'une pierre de manière accessoire. Mais ses mains sont complètement libérées du transport soit au sol comme appui soit dans les arbres comme membres de locomotion principaux. Il taille la pierre puis il travaille le métal etc ... Chaque génération transmet une évolution à la génération suivante. Apparaît la parole, l'écriture et tout ce que le passé nous a laissé que nous réutilisons ou que nous étudions. Mais à aucun moment il ne faut oublier que ce succès est lié à l'évolution démographique. Si l'univers des humains est aussi complexe c'est qu'il met en réseau 7 milliards de cerveaux comportant chacun  100 000 milliards de cellules nerveuses. C'est la spécificité de l'humain. Un humain aujourd'hui c'est un animal qui met en synergie 7 milliards de cerveaux. Il n'en reste pas moins un animal puisque tous les éléments de base qui font son succès sont commun à tous les vivants.

L'humain est un animal.


 Copyright - GS