lundi 19 mai 2014

écrivain

L’Europe, c’est nous !



Édouard Gaudot et Benjamin Joyeux - L'Europe, c'est nous!

FC

Éthologie

Sur le territoire où vivent plus de 500 millions d'humains, il y a en bien plus grand nombre des vivants - animaux et végétaux. Et il y a la partie de la Terre qui les hébergent. Les vivants sont chez eux et la partie de l'univers également car sans elle il n'y aurait aucun vivant. 

Si le livre est acheté par 100 000 lecteurs, il apportera 1 200 000 euros de ressources de vie et de ressources de reproduction aux deux auteurs et à ceux qui travaillent à la maison d'édition. Si personne ne l'achète, les auteurs écriront d'autres livres et si le succès n'est pas au rendez-vous, ils modifieront leurs quêtes de ressources. Ce sont donc les lecteurs qui connaissent moins bien le sujet traité qui donnent de la valeur à leurs livres. 

Ce sont les aveugles qui valident ce que voient les borgnes?  

Ils peuvent être déçus et ne pas acheter le livre suivant de ces auteurs. S'ils sont satisfaits,  les écrivains ne cessent d'augmenter leur ressources. Un fois disparus, leurs descendants et ceux des éditeurs en profitent. 

Les lecteurs font le succès de ces écrivains parce que leurs livres leurs apportent à eux également des ressources. S'ils cessent d'acheter ces livres, c'est que cela leur en rapportent moins ou pas du tout.

Les humains lisent ou écrivent des livres parce que comme tous les vivants, ils sont en quête permanente de leurs ressources de vie et de reproduction. 

Copyright - GS