mercredi 23 juillet 2014

capital

Le Capital au XXIe siècle - Thomas Piketty


Thomas Piketty - Le Capital au XXIe siècle


Introduction

FC

Citations de Thomas Piketty

- 1794 - Condorcet  in Esquisse d’un tableau historique des progrès de l’esprit humain : "Les fortunes tendent à l'égalité" il suffit d'abolir les privilèges.


- A la veille de la I° Guerre Mondiale, les inégalités de patrimoine en France sont supérieurs de celles qui existent à la veille de la Révolution Française: 70% du patrimoine est possédé par 1% de la population et 2/3 de celle-ci n'a aucun patrimoine. 

- La cause de cette situation c'est que le rendement du capital évolue entre 4 à 5% par an pour une croissance qui évolue autour de 1%.

- Les solutions pour aller vers plus d'égalité: créer et renforcer l'impôt progressif qui est une forme de remise en cause du droit de propriété, taxer les transactions financières, démocratiser la gouvernance de l'entreprise et limiter le pouvoir des détenteurs du capital enfin, démocratiser l'accès aux savoirs. En un mot, la question de l'argent concerne tous les citoyens.

- Article  premier, Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 1789:

« Les distinctions sociales ne peuvent être fondées que sur l’utilité commune. »

 


Éthologie

En 1800, la population mondiale atteint son premier milliard d'humains. Actuellement, elle évolue autour de 7 milliards. C'est un succès que n'atteint aucun des animaux supérieurs ou moyens.

Le mode de production humain les a fait passer de quelques milliers il y a 200 000 ans à 3 millions, le mode de production domestique à 50 millions il y a 3000 ans et le mode de production industriel au chiffre actuel. 

C'est le mode de production qui assure la prééminence des humains. Tant que les ressources de vie ou de reproduction sont supérieures aux besoins des humains, la concurrence est pacifique que ce soit sous une forme démocratique ou non. La solution est d'en disposer toujours plus.

Pour que continue la croissance des humains qui a débuté il y a 200 000 ans, il faut passer du mode de production industriel terrestre au mode de production industriel galactique c'est-à-dire conquérir de nouveaux territoires dans le système solaire puis dans la proche banlieue de ce système.

Si ce n'est pas possible, il faut un état Terre qui soit le maître du développement démographique de tous les humains.

Copyright - GS

Explications

Le Capital de Karl Marx doit l'essentiel de sa célébrité à l’apparition d'états communistes importants tels que l'Union Soviétique ou la Chine. Il n'empêche, ce sont les écrits politiques de cet humain et le rôle qu'il a joué dans la I° puis la II° Internationale qui furent à l'origine des révolutions qui les mirent en place. 

On ne peut séparer la mobilisation de peuples entiers et les idées  qu'ils soutenaient: un texte sans mouvements sociaux est sans effet.

Le capital au XXI° siècle apparaît au moment où le capitalisme a pris la place du communisme sur toute la Terre. C'est un écrit universitaire qui mobilise l'enthousiasme de quelques centaines de milliers de lecteurs paisibles et bien intégrés. 

Un texte universitaire peut un jour devenir un brûlot politique. Mais ce n'est pas encore le cas.

L'un des constats du livre c'est la disparité croissante de la richesse entre les humains et ce malgré les épisodes communistes et bien que les états les plus puissants s'affichent en tant que démocraties dont l'idéal est l'égalité pour tous. C'est une nouvelle explication de ce qui semble être une contradiction importante.

Pour l'éthologie, il n'y a pas de contradiction. Tous les humains sont en concurrence les uns avec les autres. Comme ils sont sociaux, cela devient des contradictions entre groupes. Quand il y a pénurie de ressources, la concurrence devient conflictuelle. Il y a des négociations orageuses. Si cela ne suffit pas, on passe à des grèves insurrectionnelles et parfois des états sont renversés. Comparés l'un à l'autre, un état capitaliste n'est pas différent d'un état communiste: ils sont l'un et l'autre constitués de riches et de pauvres.

L'éthologie donne un fondement scientifique non à l'existence des riches et des pauvres mais à la concurrence généralisée entre les vivants, pacifique quand les ressources sont infinies, et, conflictuelle quand elles viennent à manquer. Elle constate que la population des humains ne cesse d'augmenter signe de leur meilleure adaptation par rapport à d'autres animaux en voie de disparition. 

Copyright - GS